net-addiction 2 : le sevrage

Publié le par arel

Que je vous raconte une période atroce de mon existence : le sevrage du net !!!!!! Je suis déjà restée longtemps sans ordi, mais c'était lors de mon déménagement, pas le choix ; là tout fonctionne bien, j'entend l'ordi ronronner et m'appeller, mais .......

Tout a commencé par une belle journée de septembre ; le soleil brillait haut dans le ciel, les oiseaux chantaient, la nature était en fête .... mais tout çà c'était pour mieux m'avoir ; me voilà éveillée souriant innocemment à l'idée de cette nouvelle semaine qui s'annonçait, inconsciente de l'horreur qui allait me frapper.

Ayant pris mon rythme de croisière avec la pitchoune à garder, je m'étais faite à l'idée de ne pas pouvoir m'approcher de mon cher et tendre ( je parle toujours de l'ordi bien sûr ) ; je ne manquais pas de lui jeter un regard énamouré chaque fois que je passais devant lui, pour qu'il sache bien que cette séparation était bien involontaire de ma part.

Et là ce fut le drame, le choc, l'horreur ; j'ai encore du mal à vous en parler, âmes sensibles passez votre chemin, les mots qui vont suivre tiennent de l'insoutenable. Je disais donc, après 9 heures de boulot, un sourire crispé à la maman ( mais pourquoi elle discute aussi longtemps, je suis pressée moi ) et un signe de main rapide à l'homme qui traverse le jardin ( ah oui, c'était mon mari qui rentrait du boulot, mais bon pas de temps à perdre ), je referme la porte et me retourne un grand sourire épanoui sur les lèvres vers l'objet de tous mes désirs....... " Chérie, si tu savais la journée que je viens d'avoir !!!!!! On m'a demandé de créer un site pour le boulot avec ?????? alors j'ai décidé de ramener du boulot à la maiosn, sinon, je ne m'en sortirai jamais ?????????????? "

Quoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, du boulot, à la maison, sur l'ordi, mais tu comptes te passer de sommeil et bosser de 3 à 6 heures du matin ? Ou alors pendant que je regarde la Star Ac' à la télé ? Vite fait quand je vais aux toilettes ?

Et bien croyez le ou non, cet homme qui m'a promis amour et assistance en toutes circonstances, il y a 13 ans de cela, a balayé d'une pichenette toute ma confiance.

"Je m'y met après le diner, je pense en avoir pour une semaine ( apportez-moi des sels) ou peut-être 2 ( arghhhhhhhhh je meurs ), mais ne t'en fais pas c'est temporaire ( manquerait plus que ce ne le soit pas) et je descendrai te faire un petit bisou de temps en temps ( on pourrait pas zapper le bisou, je surfe très très vite ) "

Et me voilà en ce lundi noir, assise en tailleur devant ma télé, l'oeil hagard, comme assommée par tant de cruauté ; pas une seule xxx, rien compris au film, et à minuit, vidée et desespérée, je monte me coucher, bercer par le bruit des touches de mon cher clavier.

Second jour, le soleil brille haut dans le ciel ( va encore faire trop chaud ) et les oiseaux chantent ( pourraient pas varier un peu leur répertoire ? ) Chéri se lève et m'embrasse ( espèce de traitre ) et le voilà qui remue le couteau dans la plaie " J'ai bien avancé je suis content, mais du coup, j'ai bien vu, que je pouvais encore aller plus loin et rendre le site plus fonctionnel, je devrai étudier çà de près " ( ne tirez plus sur l'ambulance ) Une journée de travail comme les autres, et mon petit mari qui rentre toujours à l'heure ( pourrait pas aller boire un verre avec ses potes ????? ) ; 23 heures au lit

Troisième jour, toujours ce fichu soleil, commence à me gonfler de devoir arroser le jardin tous les soirs et ces piafs pourraient pas se taire un peu ; la pitchoune que je garde apporte son ordi Winnie l'Ourson, ouiiiiiiiiiiiiii pousse toi laisse-moi jouer ; et zou je retrouve bourriquet et zou j'ai la bonne réponse à ce calcul si difficile ( 3+2 ) oh bonheur au jouissance suprême que de sentir un clavier sous ses doigts ; mais peu à peu la réalité me rattrape.... Je peux pas me connecteeeeeeeeeeeeeeeeeer.

Quatrième jour, bis repetitam, ma vie est fichue

Cinquième jour ; çà alors la maison est drôlement bien rangée ; c'est épatant, plutôt sympa ; je dois retourner à la bibliothèque choisir d'autres livres ( j'y suis allée la semaine dernière ) ; oh et quelle surprise, j'ai des voisins, incroyable, pourquoi personne ne me l'avait jamais dit ? Autre bizarrerie, ce matin, je ne me suis pas fait peur dans la glace ( est-ce que çà viendrait du fait que je me couche un peu plus tôt ? Ou que je sors prendre l'air ? va falloir que j'enquête la dessus )

Arrive le week-end, quelques heures pour moi, je m'assied devant ce cher ordi ; surfe un peu, écris un article et ..... les enfants, si on allait à la piscine ? après tout il faut bien profiter du soleil et ouvrez bien toutes les fenêtres qu'on puisse profiter du doux chant des oiseaux

Publié dans Divers

Commenter cet article

Tara 30/09/2006 23:01

ex-ce-llent!!!!je m'y reconnais trait pour trait!!!
chapeau bas,bel article!
bisous***

semiramis 25/09/2006 23:06

remercie Caribouc de ma part  car c'est grace à elle que je découvre ton talent d'écriture

Clinsette 25/09/2006 20:38

Ce que c'est beau ce que tu écris! mdrAu moins, il y a une morale à l'histoire!Mais bon, 'faut pas abuser quand même, sortir, d'accord, mais pas trop non plus, sinon tu vas nous manquer!BisousVirginie

Brod-ouille 25/09/2006 18:38

Pas l'ordi, ton mari !

Brod-ouille 25/09/2006 18:37

Même si tout finit bien, je me demande si tu ne devrais pas le répudier !