Les hommes qui n'aimaient pas les femmes

Publié le

de Stieg Larsson.

Le premier opus d'une trilogie :  Millénium, Tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes.

Vu l'engouement suscité par cette trilogie, je ne pouvais que la lire ; mais là patatras.... impossible d'avancer, je lis un chapitre, 2 chapitres.... rien retenu, je relis le premier chapitre.... toujours rien, impossible d'avancer.
Alors dépitée je le délaisse, me disant que décidément j'ai des goûts bien différents du lectorat habituel ( pas accroché au Da Vinci Code, ni à l'Elegance du Hérisson.... )

Et puis en faisant un petit tour de mes blogs lecture favoris, je me rend compte que plusieurs ont eu le même souci que moi, alors ni une ni deux, je donne une dernière chance à ce roman ; tant pis pour les premiers chapitres incompris, je continue, je m'accroche et tout à coup ..... la lumière au bout du tunnel.
Je me surprend à dévorer les chapitres les uns après les autres, à ne plus voir l'heure avancer... et livre terminé en 2 soirées, dévoré devrais-je dire.

Bon, c'est vrai que je trouve les personnages principaux un peu trop .... les sentiments sont exacerbés, les vices au-delà du vice, mais on s'y attache et on veut connaître la fin de l'histoire ; car, oh bonheur, c'est une trilogie mais chaque opus correspond à une histoire indépendante des 2 autres ( à lire tout de même dans le bon ordre pour bien suivre les héros ).

Alors oubliées les frustrations du début, un vrai bon polar, un bon moment de lecture, de beau paysages.

Publié dans Lecture

Commenter cet article